La signature de nos documents numériques

Si les traces les plus évidentes sont celles laissées à travers internet ou d’autres modes de communication électronique, les outils numériques les plus simples ne sont pas en reste …

A la création d’un document (texte, classeur, photo, …), toute une série d’informations sont enregistrées et accollées à lui. Pour les utilisateurs de logiciels de la suite Microsoft Office par exemple, nom de l’auteur, nom de la dernière personne ayant enregistré le document, titre, objet, date de création, date de dernière modification, taille, nombre de mots ou caractères (pour Word), nombre de diapositives (pour PowerPoint), etc. C’est expliqué ici par le fournisseur des logiciels. Certaines traces sont automatiques, mais d’autres peuvent être modifiées, et constituent un véritable outil pour organiser ses documents (grâce à des mots clés par exemple).

Il est néanmoins important de connaitre l’existence de ces renseignements inscrits automatiquement. Par exemple, voici ce qu’affichent les propriétés d’un cours réalisé en PAO et distribué aux élèves via le bureau virtuel au cours de la L1 d’Infocom.

propriétés ppt

On y voit notamment le nom de l’auteur, et le temps total d’édition du document. « franck » semble bien correspondre au professeur censé avoir écrit le cours. Imaginons que, pris de court, notre professeur ait réutilisé le diaporama d’un autre professeur en faisant comme s’il en était l’auteur … Cette trace aurait pu le trahir. Ou bien encore, imaginons (ce qui suit est une pure invention, je ne veux pas être accusé de diffamation !) que ce professeur ait dû réaliser son cours en urgence, lors d’un weekend avec sa maitresse, sur l’ordinateur de celle-ci … Il était encore trahi par les traces !

Mieux vaut donc connaitre l’existence de ces informations enregistrées automatiquement.

Il en est de même pour les photographies, qui joignent au document davantage d’informations encore, la plupart d’ordre technique.

propriétés photo 1

Comme on le voit ici, sont enregistrés la date et l’heure de prise de vue, le nom du programme de prise de vue, taille et dimensions, résolution, …

(le format numérique d’enregistrement de la photographie est aussi renseigné, sous l’onglet « Général »)

.

.

propriétés photo 2

.

.

… le fabricant de l’appareil, le modèle, et des caractéristiques techniques correspondant aux réglages de l’appareil pour la prise de vue.

Une grande partie de ces informations n’a d’utilité que pour les spécialistes de la photo. Les traces laissées permettent d’enregistrer avec une grande précision les réglages de l’appareil au moment de la prise de vue, et représentent sans aucun doute un outil de compréhension et d’amélioration pour le photographe.

propriétés photo 3.

.

Et encore d’autres renseignements techniques très précis …

.

.

.

.

.

Nous n’avons examiné ici que les traces enregistrées dans les documents créés par les logiciels de Microsoft Office et les photographies. Mais on peut penser que d’autres logiciels produisant d’autres types de documents enregistrent de la même façon des indications, qui deviennent alors des traces de l’utilisation de services numériques.

Comme nous l’avons vu, ces traces peuvent se révéler très utiles pour l’utilisateur même. Cependant, s’il n’y prend pas garde, elles peuvent aussi constituer des éléments négatifs …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s